# Angel

Angel #1 : « Sans haine, ni vengeance »

Angel (1 / 2)

Angel Fernandez, meurtri dans sa chair par le franquisme, témoigne à l’âge de 91 ans. Il est une mémoire vivante des atrocités du régime.

De l’assassinat de sa mère à 9 ans sous les bombes de Barcelone, jusqu’à sa sortie du bagne d’Ocana à 36 ans, il a mené une vie de souffrances dans laquelle il n’y a eu que peu d’espoir. Il s’efforce aujourd’hui de transmettre pour ne pas garder un pan d’Histoire sous silence.

Une histoire à suivre tous les mois, un devoir de mémoire pour tous. Un grand merci à Angel Fernandez.

Production, Réalisation :  Agnès Gontier
Prise de son, Mixage, Montage :  Sofia Riboloff
# Angel

Angel #2 : « Enfant de la Retirada »

Angel (2 / 2)

Fin janvier 1939, les Nationalistes s’emparent des derniers bastions Républicains. Après 3 ans de guerre civile, la victoire de Franco est maintenant évidente. Le reste de l’armée républicaine et la population civile fuient la terreur des troupes nationalistes. En 15 jours, 500 000 personnes se réfugient en France. Elles sont bombardées par l’aviation franquiste aidée par celles d’Hitler et de Mussolini. Angel, 10 ans, Maxi 5 ans et José 3 ans se retrouvent dans le flot humain qui tente comme il le peut de se réfugier en France. Le témoignage d’Angel fait écho à celui de Max Aub à travers la lecture d’extraits d’Enero sin nombre, ouvrage qui décrit cet exode chaotique.

Production, Réalisation :  Agnès Gontier
Prise de son :  Sofia Riboloff, Thomas Groulade, Agnès Gontier
Mixage, Montage, Sound design :  Sofia Riboloff
Voix – Textes :  Alex Bonnamy : Fragments d’histoire d’une enfance brisée, d’Angel Fernandez; Thomas Groulade : Enero sin nombre, de Max Aub; Agnès Gontier : voix off
Illustration :  Angel Fernandez