Ma part de Gaulois

« Quartier de Vie », vous emmène à la rencontre de Magyd Cherfi à Bagatelle, mais aussi à la rencontre de jeunes filles et d’habitants du quartier de Bagatelle. Une émission qui aborde la question de l’identité lorsqu’on hérite d’une double culture mais aussi de la discrimination subie.

Après les attentats de Charlie Hebdo, un projet autour de la liberté d’expression est né dans le quartier de Bagatelle à Toulouse. Débats, projections ont eu lieu sous le thème du « vivre ensemble ». En mai dernier, c’est une rencontre avec Magyd Cherfi autour de son livre « Ma part de Gaulois » (sorti chez Actes Sud en août 2016) qui a été organisée à la bibliothèque municipale Saint-Exupéry de Toulouse. Une grande réussite puisque plus de cent cinquante personnes étaient présentes.
Les structures participantes au projet ont rendu hommage à Magyd Cherfi à travers des lectures et des mises en scènes de son texte. Occasion également de parler sans tabou du racisme, de la discrimination et de la crise identitaire vécue par une partie des personnes issues de l’immigration. Magyd parle d’une schizophrénie identitaire permanente entre ses origines arabes et son rattachement à la France.
Selon Magyd Cherfi : « l’exception française, c’est d’être français et de devoir le devenir ». Il dénonce ainsi la nécessité des français, issus de l’immigration, de devoir prouver qu’ils le sont.
Pour une République fraternelle, il souhaiterait une société française qui assume sa multitude. Une République cosmopolite qui parlerait de l’histoire des français issus de l’immigration et pas seulement de ses ancêtres gaulois.

Réalisation, Mixage, Photo :  Agnès Gontier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *