# Société

Du jour au lendemain on peut être SDF

Tous les samedis matin, l’Association des Jeunes Toulousains Unis par la Solidarité (AJ’TUS) réunie une trentaine de personnes dans le quartier de Bagatelle pour préparer plus d’une centaine de repas pour les sans-abris. A l’origine du projet, un challenge qui devait durer quelques semaines. Sauf que cette expérience transforme leurs regards sur les plus démunis : « Avant d’être SDF, certains travaillaient, ils avaient une maison, et ça marque. Ca veut dire que dans la vie rien n’est acquis et que du jour au lendemain, on peut être SDF, on peut ne rien avoir ». Et, face à la solidarité des proches, des lycéens et des gens du quartier dont certains commerçants, ils décident de pérenniser leur action avec la création d’une association, l’AJ’TUS. Cette émission «  Quartier de vie », vous propose de les accompagner dans la préparation des repas jusqu’à leur distribution dans le centre-ville Toulousain.

Réalisation, Prise de son, Mixage :  Agnès Gontier
News