# Nature

Eleveur dans la vallée d’Aston

Alain Pujol, éleveur de la vallée d’Aston a toujours travaillé à la traditionnelle. Ne pouvant pas vivre seulement de l’exploitation familiale, il combina pendant longtemps deux activités. Eleveur et ouvrier à l’usine du talc de Luzenac. Aujourd’hui, à la retraite, il continue l’élevage par amour de ses bêtes. Chaque année, il mène son troupeau en estive. Témoignage.

# Nature

Le cheval de Merens

Célestin Carrière est éleveur de chevaux de Merens dans la vallée d’Aston. Une passion pour Célestin transmis à travers les générations, aujourd’hui il est fier de nous présenter ses chevaux et les particularités de cette race. Chaque année, il amène ses chevaux en estive dans la vallée d’Aston en Ariège.

# Nature

Le ravitaillement des vachers

Jean Lassalle, maire d’Aston, village d’Ariège, se souvient, enfant quand il ravitaillait les vachers. A une dizaine d’années, il partait en montagne avec sa grand-mère et un mulet porter les provisions aux cabanes des bergers. Véritable expédition à cette époque où il n’y avait pas de route d’accès mais que des chemins de traverse pour rejoindre la vallée.

# Nature

Ecoutons et observons

Une petite bouffée d’air pure n’est pas de trop pour tout ceux qui sont privés de jardins et d’espaces verts durant cette période de confinement. « Parlons-Nature » vous emmène dans les Pyrénées ariégeoises à l’écoute des oiseaux.
A l’affût avec Julien Vergne, ornithologue de l’Association des Naturalistes d’Ariège (ANA), écoutez le Traquet motteux, le Pipit Spioncelle et découvrez des rapaces comme le très étonnant Gypaète barbu ou aussi appelé le casseur d’os.

# Nature

LE COL DE FONTARGENTE

Juste au-dessus des étangs de Fontargente, le col du même nom, ou col d’Inclès est un lieu de passage entre la France et l’Andorre. De tout temps des hommes et des femmes passèrent par ici pour des raisons diverses: exilés, contrebandiers ou de simple randonneurs… Un habitant d’Aston nous en parle.

# Nature

La naissance du glacier

Le cirque des étangs de Fontargente comme lieu de naissance du glacier. Les étangs de Fontargente sont un chapelet de petits lacs étagés. Ce sont les verrous du glacier qui ont retenu à chaque étage un lac. Ici, vous êtes également dans le cirque glacière, c’est-à-dire là où est né le glacier qui a creusé la vallée. Comment est-il né? Explications d’Isabelle Corbière, géologue.

# Nature

Le verrou Glacier

Le verrou glacier est la marque de l’accélération du glacier. Le glacier ondule lorsqu’un contraste de roche est présent, comme ici, entre le gneiss – roche dure – et schiste – roche plus tendre. Le glacier le met en évidence sous forme d’une falaise. Le verrou est aussi un signe de l’accélération du glacier, qui en augmentant sa capacité d’abrasion a fini par détacher des blocs de pierres de la paroi rocheuse qui lui résiste. Explication d’Isabelle Corbière, notre géologue.

# Nature

Le U marque incontestable du glacier

La gouttière est la trace la plus évidente du passage d’un glacier. La vallée face à vous est un « U » ouvert vers le ciel, celui-ci marque l’écoulement d’un glacier. Quant aux blocs de pierre, petits et gros, dispersés autour de vous, ce sont les moraines. Ces pierres emprisonnées auparavant dans la glace finissent par tapisser le fond de la vallée avec la fonte de celle-ci. Les moraines, bien visibles aujourd’hui, sont en quelque sorte la signature du glacier. Explication d’Isabelle Corbière, géologue.

# Nature

LE DESMAN DES PYRENEES

Parlons-nature ! Après la découverte du refuge du Rhule, venez chercher le Desman des Pyrénées dans la vallée d’Aston en Ariège au Pla de las Peyres…Mais qu’est-ce que c’est ? Explications de Pauline Levenard de l’Association des Naturalistes d’Ariège (ANA)

# Nature

Le refuge du Rhule

Grimpez à 2 185 mètre d’altitude et asseyez-vous en terrasse autour d’un verre ! Vous êtes arrivés au refuge du Rhule situé dans la haute vallée d’Aston dans les Pyrénées ariègeoises. Découvrez la vie d’un refuge avec son gardien Calou et toute son équipe. Rencontrez des randonneurs de tous les âges et de tous les horizons, bonne écoute !

# Nature

LES ZONES HUMIDES

Les zones humides sont de véritables réservoirs de biodiversité. Fany Personnaz, chargée de mission des zones humides de l’Association des Naturalistes d’Ariège, nous explique l’importance de la tourbière en montagne avec des exemples de biodiversité étonnants.

# Nature

Nos épluchures – Vraie source d’énergie

Non, ce n’est pas une blague ! Il est possible de faire du gaz et des engrais à partir de vos déchets organiques comme vos épluchures de légumes. C’est tout le challenge que s’est donné l’association Picojoule, située à Ramonville, à la Maison de l’Economie Solidaire dans la région toulousaine. Elle expérimente la méthanisation. Son but ? Permettre une autonomie énergétique locale en utilisant par exemple les restes de repas, la tonte de pelouse ou encore les toilettes sèches. Ainsi une famille peut cuisiner ou encore alimenter un réfrigérateur grâce à du biogaz produit avec ses propres déchets organiques. Comment ça marche ? Pierre Delrez, membre de l’association Picojoule, vous l’explique dans ce Quartier de vie. Bonne découverte !

Contact de l’association Picojoule :
http://www.picojoule.org/

# Nature

Elisabeth et ses 2000 brebis

En haute montagne, les marmottes chantent…les brebis se promènent à la recherche d’herbe verte. C’est l’estive, retrouvez-moi en compagnie d’Elisabeth, gardienne de 2 000 brebis. Ecoutez le quotidien hors du commun d’une bergère à plus de 2 000 mètres d’altitude à Château Renard dans le Queyras dans les Hautes-Alpes.